« j’ai le droit d’être un enfant »

Il est arrivé, je l’ai pincé pour lui signifier mon agacement. Il m’a fessé pour marquer sa contrariété. J’ai répliqué, un nouveau pincement il m’a retournée, plaquée contre lui brusquement, m’a mordu le cou plusieurs fois, longtemps. J’en ai encore les traces alors que j’écris aujourd’hui, les traces de ses dents, le bleu de la … Lire la suite « j’ai le droit d’être un enfant »

Publicités

« c’est normal. »

Il nous a parlé, comme si nous étions des enfants, à qui il fallait expliquer les choses : la vie, la mort, le bien, le mal, dieu, satan. Nous étions assis par terre, rassemblés, là où j'avais trouvé le corps sans vie de ma mère, là où son cadavre gisait il y a quelques jours … Lire la suite « c’est normal. »

« Je te montrerai que tu es belle encore. « 

                                                    Cela fait maintenant plus de 30 ans que nous cohabitons.  Il a été longtemps source d'insatisfaction.  Je n'ai jamais été dans les standards de beauté actuels et on me … Lire la suite « Je te montrerai que tu es belle encore. « 

ne bouge pas

"quand je te vois, j'ai envie de te remplir." "when we met, we were too fucking oriented." Les amours s'annulent ils ? l'un remplaçant l'autre ou bien l'un nourrit il l'autre? Ou sont elles des histoires en parallèles, sans conséquences ? Doit-on renoncer pour vivre ? Renoncer à l'un pour l'autre? Renoncer à sa vie, … Lire la suite ne bouge pas